PIERROT LUNAIRE

de Arnold Schoenberg

Production Les Clefs de Saint Pierre

Mise en scène/ Chorégraphie: Elsa Marquet Lienhart

Création le 16 décembre 2019

Saint Pierre des Cuisines à Toulouse (31)

 

Interprètes musiciens en mouvement:  

Joséphine Poncelin Flûte/piccolo

Victoire Bunel Chant/Sprechgesang 

Emilie Laurens Piano

Emilie Pinel Clarinette/clarinette basse

Marianne Puzin Violon

Anne-Sandrine Duchêne Alto

Thomas Dazan Violoncelle

Elsa Marquet-Lienhart

flûte traversière/danse/mime

Pierrot Lunaire de Arnold Schönberg est une oeuvre aussi fascinante qu’effrayante , et qui a  toute sa place dans un projet de concerts multi-disciplinaires en l'honneur des 20ans des Clefs de Saint Pierre.

En préambule sera joué une incantation de Jolivet par Joséphine Poncelin, puis Masque de Toru Takemitsu rejoint par Elsa Marquet Lienhart, qui ne sera pas sans rappeler le côté brulesque de la commedia del arte, et qui nous emmènera par la suite dans l’atmosphère expressioniste et surréaliste des 21 mélodrames du Pierrot Lunaire.

Masque et Pierrot lunaire, sont deux œuvres du XXème siècle, composées à 50 ans d’intervalle environ, qui traduisent toutes les deux le mystère et la réflexion sur soi de chaque compositeur.

Pour laisser s’exprimer cette musique sublime, déjà très dense et riche, tout en la rendant accessible et intelligible, Elsa Marquet-Lienhart incarnera par la danse, Pierrot, un personnage naif, rêveur et enfantin. Amoureux de Colombine, il naviguera au gré de ses rêves, dans un inconscient plus ou moins cauchemardesque où il rencontrera différents éléments du texte d’Albert Giraud. 

Dans ses créations Elsa Marquet Lienhart tente de décloisonner les genres, pour ne pas avoir d’un côté des musiciens qui jouent une oeuvre, et de l’autre un artiste qui se produit devant, ou autour. Dans ce Pierrot Lunaire, les musiciens eux-même vont occuper l’espace, se mouvoir, utiliser leur corps-instrument au service de cet univers inquiétant et poétique. La mise en scène et le décor seront épurés, mais symboliques, pour rester fidèles et mettre en valeur la musique de Schönberg et les poèmes expressionnistes de Giraud.